Glossaire

Mots et expressions propres au tennis.

A

À contre-pied  : tactique qui a pour but de contrer le déplacement de l’adversaire sur le terrain.

Amorti  : balle d’attaque très courte et précise rebondissant peu, le plus près possible du filet.

As  : service frappé si fort, ou si bien placé que l’adversaire ne peut la toucher.

Anticiper  : faculté de prévoir l’endroit ou l’adversaire va envoyer la balle et de pouvoir ainsi réagir avec un temps d’avance.

Avantage  : point marqué par un des deux joueurs lorsque ceux-ci sont à égalité dans un jeu.

 

B

Boucle  : partie du mouvement de service qui se déroule dans le dos du joueur.

Bris : prendre le service de l’adversaire ou le briser.

Bris d’égalité  : système de pointage servant à écourter la durée d’une manche. On l’emploie habituellement quand le pointage atteint 6-6. Le premier joueur qui marque sept points, avec deux points d’avance, gagne le set.

 

C

Chelem  : (voir Grand Chelem)

Circuit  : désigne un ensemble de tournois qui s’étalent sur toute la durée de la saison.

Centrer  : frapper la balle avec le centre exact du tamis.

Centre d’impact  : traduction française de sweet spot qui désigne le point névralgique au centre du tamis, à partir duquel on gagne à frapper les coups.

Contre-performance  : défaite contre un joueur moins bien classé que soi.

Continentale  : prise idéale pour exécuter le service. Expression originaire de Grande-Bretagne.

Cordage  : ensemble des cordes tendues sur le cadre de la raquette et qui assurent le contact direct avec la balle. Les cordes peuvent être d’origine animale (boyaux) ou synthétique.

Couloir  : zone du court entre les lignes de côté de simple et de double.

Coup au sol  : coup droit ou de revers frappé à la suite du rebond de la balle.

Coup brossé (top-spin: coup imprimant à la balle une rotation avant.

Coup d’approche  : coup au sol en prévision des jeux de filets.

Coup coupé  : coup imprimant à la balle une rotation arrière.

Coup droit  : coup frappé du côté droit chez un droitier et du côté gauche chez un gaucher.

Coup sec  : traduction anglaise de l’expression chip shot qui veut dire coup retenu, coupé et sec.

Croisé  : coup frappé en diagonale, soit du côté droit du court vers le côté gauche ou vice-versa.

Crocodile  : joueur qui ne quitte jamais la ligne de fond de court, manifestant la patience du crocodile qui attend sa proie pendant des heures sans bouger.

 

D

Déborder  : placer la balle de manière à déjouer la position de l’adversaire sur le court.

Demi-volée  : coup, en général non volontaire, qui consiste à prendre la balle juste après le rebond.

Double-faute  : échec des deux services.

 

E

Eastern  : prise typique du coup droit aussi appelée « poignée de main ». L’expression est originaire de la côte Est des États-Unis.

Échange  : échange de coups après le service.

Effet  : donner de l’effet à la balle, c’est agir sur sa trajectoire en lui imprimant une rotation. (cf. lift et slice)

Effet retro  : slice si prononcé qu’il fait rebondir la balle en arrière, parfois jusqu’à repasser seule par-dessus le filet.

Égalité  : dans un jeu, situation dans laquelle les deux joueurs (ou les deux équipes de double) ont marqué chacun trois points (on dit aussi 40 A).

Élan arrière  : élan donné à la raquette soit par le corps, le bras ou le poignet.

Élimination directe  : système en fonction duquel un joueur est éliminé d’une épreuve dès lors qu’il a subi une défaite.

En parallèle  : coup dirigé parallèlement aux ligne de côté.

Exhibition  : match sans autre enjeu que financier

 

F

Faute de pied  : contact du pied avec la ligne de fond ou avec l’intérieur du court avant l’impact du service.

Faire des balles  : faire des échanges avant un match pour s’échauffer.

Fermé  : par rapport à la trajectoire de la balle, la face de la raquette présente un angle réduit (aigu).

Filet : prononcé par le juge de filet pour indiquer qu’un service a touché le filet. La balle est à rejouer.

 

G

Grand Chelem  : le « vrai » consiste à gagner les 4 tournois majeurs (Australie, Roland-Garros, Wimbledon, Flushing Meadow) au cours de la même année. Les « nouvelles normes » consistent à gagner les quatre de suite, sans que ce soit forcément dans la même saison.

Graphite  : terme utilisé de façon impropre à la place de fibre de carbone. Désigne un matériau synthétique utilisé pour la fabrication de raquettes.

Grip  : poignée du manche de la raquette ou matière, en général de cuir, qui entoure celle-ci.

 

I

Interception  : en double, action du joueur placé au filet qui intercepte une balle qu’un des adversaires destinait à son partenaire.

 

J

Jauge : diamètre d’une corde.

Juge-arbitre  : le responsable de la compétition dans un tournoi.

Jeu-blanc  : jeu gagné sans avoir concédé un seul point.

 

L

Lift  : effet qui fait tourner la balle sur elle-même dans le sens de la trajectoire.

Ligne de fond  : parallèle au filet et située à chaque extrémité du terrain, elle délimite sa longueur.

Ligne de service : ligne délimitant la portée du service.

Lob  : coup consistant à faire passer la balle, haut dans les airs, par dessus l’adversaire.

Let  : mot (anglais) prononcé par l’arbitre pour indiquer qu’un point est à rejouer, parce que la balle a touché le filet ou pour toute autre raison.

Lucky-looser  : terme anglais désignant un joueur battu dans les qualifications, puis repêché parce qu’une place s’est libérée dans le tableau.

 

M

Main libre  : main qui ne porte pas la raquette.

Main porteuse  : main, habituellement la plus habile, qui tient la raquette.

Manche (ou set)  : un match se dispute en trois ou cinq manches.

Marque centrale  : ligne de 10,16 cm (4 pouces) qui marque le centre de la ligne de fond.

Match : rencontre

 

O

Ouvert (tamis) : par rapport à la trajectoire de la balle, la face de la raquette présente un grand angle (obtus).

Open  : compétition ouverte à tous, amateurs et professionnels.

Overrule : faculté qu’a l’arbitre de chaise de modifier une décision d’un juge de ligne.

 

P

Prise  : façon dont la main tient le manche de la raquette (les principales prises sont les prises eastern, western et continentale).

Passing shot  : coup droit ou de revers qui vise soit à passer du premier coup un adversaire qui est monté au filet, soit à l’obliger à volleyer dans des conditions difficiles pour conclure au coup suivant.

Petit bras  : avoir le petit bras, c’est être pris de peur dans les moments importants d’un match, en général lorsqu’on est en position de conclure (le joueur qui en est atteint n’ose plus frapper dans la balle ou en perd tout contrôle).

Perf. : abréviation de performance. Victoire sur un adversaire mieux classé que soi.

Poignée de main  : prise eastern de coup droit.

Position d’attente  : position adoptée pour attendre le service et position de base de tous les coups au sol et de toutes les volées.

Position parallèle  : position du corps parallèle à la trajectoire de la balle.

Placement  : faire un placement consiste à diriger la balle sur un point précis du terrain dans le but de déjouer l’adversaire.

Professionnel  : joueur dont le tennis est le métier.

 

Q

Qualifié  : joueur qui a gagné sa place dans le grand tableau d’un tournoi en ayant disputé un prétournoi appelé les qualifications.

 

R

Rester avec la balle  : accompagner, c’est-à-dire terminer son mouvement en restant dans la direction de la balle après le coup.

Retour  : coup qui fait suite au service et, par extension, tout coup frappé lors d’un échange.

Revers  : pour un joueur droitier, coup joué du côté gauche et vice versa.

 

S

Scratch  : élimination d’un joueur en retard ou absent à l’heure à laquelle il a été convoqué par le juge-arbitre du tournoi.

Service  : action de mettre la balle en jeu au début d’un échange.

Service-volée  : action de suivre son service au filet pour volleyer sur le retour de l’adversaire (se pratique de préférence sur surface rapide)

Set (ou manche) : un matche se dispute en trois ou cinq sets.

Slice  : effet contraire au lift, qui fait tourner la balle vers l’arrière, en sens contraire de sa trajectoire.

Smash  : coup consistant à frapper la balle au-dessus de la tête, avant ou après rebond, dans le but de finir le point.

Special-exempt  : terme anglais désignant un joueur admis directement dans le tableau, alors qu’il aurait dû disputer les qualifications à cause de son classement insuffisant, mais qui n’en a pas eu la possibilité matérielle du fait de performances dans un tournoi disputé la semaine précédente.

Superviseur  : officiel chargé de veiller au bon comportement des joueurs dans un tournoi.

 

T

Tableau  : ordonnancement des joueurs dans un tournoi. Comprend les admis directs en fonction de leur classement, les qualifiés, les lucky-losers, les special exempts et les wild-cards. Un tableau peut-être de 16 qualifications.

Tête de série  : en fonction de leur classement, les meilleurs joueurs d’un tournoi sont désignés « têtes de série » (le mieux classé est tête de série 1, etc.). C’est une protection dans la mesure où les têtes de série ne se rencontrent pas avant les huitièmes ou les quarts de finale. Il y a 16 têtes de série dans un tableau de 128 joueurs.

Tie-break  : jeu spécial destiné à départager les deux joueurs lorsqu’ils ont gagné chacun six jeux. Le premier joueur qui marque sept points, avec deux points d’avance, gagne le set.

Tirage  : tirage au sort avant le début du match. (Le joueur qui gagne le tirage peut choisir de recevoir ou de servir, ou encore un des côtés du court).

Tamis  : ensemble formé par le cadre et le cordage.

Tension  : force avec laquelle le cordage est tendu.

Tennis-elbow  : maladie du joueur de tennis (en général inflammation des muscles épycondyliens à l’endroit où ils s’insèrent à l’humérus).

 

V

Volée  : coup qui consiste à prendre la balle avant le rebond (la volée est de coup droit ou de travers).

 

W

Western  : prise américaine dans laquelle le V formé par le pouce et l’index, est situé sur le chanfrein supérieur droit.

Wild-card  : invitation laissée à la discrétion des organisateurs d’un tournoi (le joueur qui reçoit une Wild-card est admis directement dans le tableau.

W,-O.  : abréviation de « walk-over » terme (anglais) signifiant « marcher par-dessus ». Désigne une victoire d’un joueur grâce au forfait de son adversaire.

 

Z

Zone de frappe  : endroit du court où la balle est frappée.

Zone d’impact  : zone sur le tamis qui entoure le centre d’impact.

Zone neutre  : zone entre la ligne de service et la ligne de fond.