Entrevue avec François Demers

Demers1

L’Association de tennis de Sainte-Foy – Sillery (ATS) a retenu les services de M. François Demers comme pro en chef de la saison 2007 au Club Saint-Charles-Garnier. Reconnu professionnel depuis plusieurs années, M. Demers apportera à l’ATS une expertise peu commune pour y poursuivre le développement du tennis. Né en 1969 et originaire de Bernières, il joue au tennis depuis l’âge de 13 ans et commence à enseigner quatre ans plus tard sur la Rive-Sud. Il est classé « entraîneur 3 ».
Afin de mieux vous faire connaître François Demers, Robert Lefebvre lui a posé quelques questions.

RL : Avant d’accepter le poste de pro en chef au Club Saint-Charles-Garnier, quelles étaient vos activités ?

FD : Je donnais des cours au club Énergie-cardio, de Lévis et j’enseignais aussi le tennis à Montmagny, à l’emploi de la Ville. J’enseignais à un groupe de jeunes faisant partie du programme sports-études ainsi qu’à des adultes. Je continuerai de m’occuper du programme sports-études à Lévis au cours de la saison automne-hiver.

RL : Qu’est-ce qui vous a incité à traverser le fleuve pour venir travailler à Sillery ?

FD : D’abord, je connais depuis longtemps le Club Saint-Charles-Garnier pour y avoir joué souvent, lors de tournois régionaux. Je connaissais la qualité des terrains et je sais, pour en avoir foulé plusieurs, que ceux de Saint-Charles-Garnier sont les plus beaux courts extérieurs de la région de Québec.

RL : Est-ce que ce nouvel emploi représente pour un vous un défi majeur ?

FD : Très certainement car on m’a dit que l’ATS s’était vu confier le mandat de développer aussi le tennis sur l’ensemble du territoire de l’arrondissement Saint-Foy–Sillery. C’est un beau défi pour moi en plus d’assurer le bon fonctionnement des activités de tennis à Saint-Charles-Garnier.

RL : Quelles seront vos responsabilités au sein de l’ATS ?

FD : Évidemment, comme pro en chef, je poursuivrai l’enseignement du tennis en coordonnant les cours donnés par les jeunes entraîneurs. J’aurai aussi à organiser et à assurer le bon déroulement de tous les tournois qui ont été programmés pour cet été. J’aurai donc à combiner des tâches administratives à celles de l’enseignement. Je travaillerai en étroite collaboration avec Jean-Pierre Carpentier qui assume maintenant la gérance du Club.

RL : Arrivez-vous ici avec un plan stratégique quelconque ?

FD : Je veux d’abord consolider le travail qui a été réalisé à Saint-Charles-Garnier, bien structurer les activités de tennis, tant pour les jeunes que pour les adultes, et développer les compétences des jeunes entraîneurs qui travailleront avec moi. J’ai déjà constaté la qualité de l’équipe qui m’entoure. C’est très prometteur. Puis, petit à petit, je m’impliquerai dans l’organisation des terrains de l’arrondissement, là où ce sera possible. Il s’agit là d’un travail de plus longue haleine mais qu’il faut mener en visant à occuper tous les terrains qui sont disponibles pour en faire profiter le plus grand nombre de joueurs possible.

RL : Merci et bienvenue à l’ATS !

FD : Pour ma part, je souhaite une très bonne saison à tous les membres.